Même si vous n’êtes pas intéressés par le phénomène des super-héros vous avez forcément été frappés par leur présence abusive au cinéma ces dernières années. En 2016 pas moins de 6 films super-héroïques[1] sont sortis dans les salles obscures et le dernier en date se nomme Docteur Strange, aussi appelé Sorcier Suprême ou Maître de l’Occultisme.

Le cinéma exploite désormais la franchise des super-héros à son maximum. Fort de son succès et des milliards engrangés avec ses films « grands publics »[2], Marvel Studios peut désormais lancer la production de longs-métrages plus sombres et plus malsains. C’est le cas du dernier arrivé, Docteur Strange, sorti ce jour (mercredi 26 octobre 2016) dans les salles.

Ce personnage est un sorcier. Comme son titre l’indique il utilise la sorcellerie, il est le chef des arts mystiques, le Maître de l’Occultisme. Il fut inventé par Stanley Lieber dit Stan Lee et Steve Ditko en 1963 pour les éditions Marvel. C’est via ce personnage qu’un monde surnaturel est introduit dans l’univers Marvel. A partir des années 1960 les publications de cette maison d’édition seront imprégnées de symboles occultes et de références claires aux sociétés secrètes. Docteur Strange, au cours de ses différents récits, appartient tour à tour à divers groupes occultes : Avengers, Illuminati etc.

Le collier de Doctor Strange, l'oeil qui voit tout. Il est ici appelé l'Oeil d’Agamotto, qui lui permet de distinguer les illusions, absorber de l'énergie et de déterminer si quelqu'un lui ment.
Le collier de Doctor Strange, l’oeil qui voit tout. Il est ici appelé l’Oeil d’Agamotto, qui lui permet de distinguer les illusions, absorber de l’énergie et de déterminer si quelqu’un lui ment.

Les symboles occultes remplissent les pages de Docteur Strange. Ce personnage est certainement un hommage au sorcier qui inspire tant la pop culture, Aleister Crowley, même si aucune déclaration officielle ne fait état de cette inspiration. La franchise prend aussi essence dans la théosophie de Blavatsky. Une partie de l’histoire initiatique de Docteur Strange se déroule au Tibet, pays du bouddhisme qui est un des composants de la doctrine théosophique. Et pour ceux qui ne voient aucun lien entre le mage noire Aleister Crowley et la théosophe Helena Blavatsky sachez que Crowley reconnaissait en elle « une sœur » de l’Astrum Argentum ou A. ‘ .A. ‘ ..

L’Astrum Argentum était une société secrète ouvertement axée sur la pratique de la magie, c’était un Ordre Magique. Pour les liens avec l’industrie des comic books, les auteurs et occultistes Alan Moore et Grant Morrison sont tous deux des adeptes de Crowley et pratiquent la magie. D’ailleurs, Docteur Strange utilise des « sigils », des sceaux. La Magie du Chaos, initiée par Austin Osman Spare, utilise les sigils. Grant Morrison, l’auteur de nombreux comic books à succès, est un adepte de la Magie du Chaos et donc de l’utilisation de ces fameux sceaux dont il est question. La Magie du Chaos encourage l’invocation d’entités ou plus précisément de démons :

« Les déités habituellement associées à la Magie du Chaos sont : Tiamat, Eris, Loki et Hun Tun. »

Rappelons que Loki est aussi le nom donné à un personnage de l’univers Marvel. Il est le demi-frère de Thor. Ces deux personnages furent inventés par Stan Lee, Larry Lieber et Jack Kirby (Jacob Kurtzberg). Thor est le fils du dieu Odin, après s’être rebellé contre son père il sera envoyé sur Terre déchu de ses pouvoirs.

La définition du sigil sur Wikipédia est très claire[3] :

« Un sigil, « signe cabalistique » ou sceau est une figure graphique qui représente, en magie, un être ou une intention magique. Le terme provient du latin sigillum qui signifie « signature ».

Dans les cérémonies magiques médiévales, le sigil était souvent utilisé afin de se référer aux signes occultes représentant les divers anges et démons que le magicien invoquait.

Au XXe siècle, les sigils magiques sont la plupart du temps des concentrations visuelles de la volonté du magicien. Le concept en fut créé par le peintre et occultiste Austin Osman Spare. Il mit au point une méthode par laquelle une intention magique basée sur un sort quelconque pouvait être rendue sous forme de dessin porteur de l’intention magique projetée en lui par la volonté du magicien. La volonté du magicien est chargée dans le sigil et devient alors efficace en tant que courant d’énergie. »

Il est naturel de se demander si les créateurs de Docteur Strange ne seraient pas des occultistes. Certains auteurs comme Alan Moore ou encore Grant Morrison ne se cachent pas et clament haut et fort qu’ils sont des sorciers, ce qui n’est pas le cas de Stan Lee et de Steve Ditko. Cependant, c’est bien Stan Lee qui lança l’univers Marvel et surtout ce monde occulte qui occupe tant de place dans les publications de cette maison d’édition. Pour la réponse à notre question, sans pour autant se déclarer sorcier, Stanley Lieber laisse néanmoins de sérieuses pistes avec les histoires qu’il signe. Ce qui s’applique également aux dessinateurs qui œuvraient à ses côtés (Jack Kirby, Steve Ditko…). Pour rappel, Steve Ditko fut l’auteur d’une bande dessinée aux idées pédopornographiques intitulée « The Man Who Stepped Out Of A Cloud » dans laquelle un alien humanoïde débarque sur Terre, séduit un jeune garçon par la parole et l’emmène sur sa planète uniquement peuplée par des hommes.

Inutile de chercher un héros qui chasserait les démons en invoquant le nom de Notre Seigneur Jésus-Christ. Les inspirations sont toujours malsaines et c’est une chose récurrente dans l’industrie du divertissement que de trouver autant de références tordues et d’hommages à des salauds de la pire espèce comme Aleister Crowley. Il est capital d’éloigner les enfants de ces super-héros. Peu importe le format proposé, que ce soit en film ou en bande dessinée, ces personnages sont malsains et les idées véhiculées par les éditions Marvel (ou DC) collent toujours au projet révolutionnaire : celui d’éloigner l’homme le plus loin possible de son Créateur.

 


 

[1] Deadpool, Batman v Superman, Captain America Civil War, X-Men : Apocalypse, Suicide Squad et Doctor Strange sont tous sortis en 2016.

[2] Plusieurs films Marvel ont passé la barre du milliard de dollars de recette aux box-office mondial : Avengers (2012) 1 519 557 910$, Iron Man 3 (2013) 1 215 439 994$ et Avengers : l’Ère d’Ultron (2015) 1 405 413 868$. Depuis 2012 les films Marvel font au moins 500 000 000$ de recette au box-office mondial. De 2008 à nos jours les 13 films Marvel ont rapporté environ 10 025 516 927$ (compte arrêté en mai 2016). Source : Allociné

[3] A ce sujet, Grant Morrison déclarait qu’il se servait de la sorcellerie pour écrire ses histoires. Il fut même possédé par une entité. Il diffuse également des symboles magiques dans ses publications, à l’instar de l’auteur Alan Moore. Voir le le PDF « Le Monde Occulte des Comic Books » disponible gratuitement ici.

 

Publicités